Faire des glaces maison avec une sorbetière : le guide

Tout le monde aime les glaces, pas vrai ?

En été, c’est un vrai bonheur.

Selon l’association nationale des entreprises de glaces, qui regroupe les glaciers français et les fabricants de crèmes glacées et sorbets, la glace est LE dessert préféré des Français, qui sont 86% à en consommer.

Mais avant de remplir votre caddie ou d’aller chez Picard, prenez un moment pour vérifier les ingrédients. Si vous êtes atterré devant la quantité de stabilisants, d’émulsifiants, d’arômes et d’ingrédients anonymes commençant par E-quelque chose, alors vous êtes prêts pour les glaces maison !

Il est temps de vous pencher vers les sorbetières.

Comprendre le fonctionnement d’une sorbetière pour bien acheter

Pour choisir la machine à glace qui vous convient, il va vous falloir comprendre le fonctionnement d’une sorbetière.

Il existe deux grandes catégories de machines à glace.

D’une part, les machines avec lesquelles vous congelez le bol de préparation à l’avance, et d’autre part les machines avec congélateur intégré, qui produisent leur froid autonome. On parle aussi de turbine à glace.

La différence se fait surtout au niveau de l’encombrement et du prix.

Si les premières sont en effet assez légères, elles vous demandent d’occuper votre congélateur pendant 24 heures avant de préparer une glace. Non seulement vous ne pouvez pas vous improviser glacier en un instant, mais en plus vous devez laisser de la place dans le congélateur.

En revanche, les sorbetières autonomes sont bien plus encombrantes : il faut compter environ 40 cm de long pour 25 cm de large et de haut. En plus, il ne faut pas les déplacer fréquemment et laisser reposer les fluides de refroidissement après usage si on vient de la déplacer (comme un congélateur). L’idéal est donc de les laisser sur le plan de travail en permanence, du moins en été. Ce n’est pas donné à tout le monde.

En terme de budget, compter 50 à 100 euros pour une sorbetière qui nécessite de placer le récipient à l’avance au congélateur, et 200 euros pour une turbine à glace qui produit un froid autonome.

Comment bien utiliser une sorbetière

Indépendamment de la machine choisie il y a des règles générales.

Leur fonctionnement est assez similaire. Vous versez une préparation dans le bol, et les pales turbinent jusqu’à obtenir la consistance désirée. Ici, le résultat est en général légèrement meilleur avec les turbines à glaces, car elles conservent la température de brassage à -35 degrés, mais il reste facile d’arriver à de très bons résultats avec des sorbetières à bol réfrigéré.

Le mélange que vous versez dans la sorbetière doit être froid : sinon il réchauffera le bol (pour une sorbetière à accumulation) ou demandera à votre machine à glace de travailler davantage (pour une turbine à glace).

Ensuite, pour choisir une sorbetière, vous devrez vous pencher sur le volume du bol. Les volumes annoncés dans le commerce tournent en général entre 1 litre et 2 litres.

Attention tout de même : ces volumes sont le volume du bol. En pratique, vous ne devrez pas le remplir à ras-bord sinon la machine à glace débordera !

On considère qu’une machine de 1 litre fabrique 0,65 litre de glace ou sorbet (légèrement plus pour la glace, plus compacte que le sorbet et qui contient moins d’air). Visez au moins 1,5 litres.

Quelle sorbetière acheter ?

Si vous êtes prêt à fabriquer votre propre glace, crème glacée ou sorbet, tournez-vous vers l’un de ces trois modèles recommandés par le Guide Ultime pour Choisir une Sorbetière.

  1. La sorbetière Krups GVS241 1.6L Blanc/Métal
  2. La turbine à glace H.Koenig HF320 Sorbetière Réfrigérante 2 L
  3. La sorbetière Lagrange 409004 1,5 L

Ces trois sorbetières couvrent toutes les gammes de prix de 40 à 210 euros, et offrent le meilleur rapport qualité/prix du marché, chacune dans leur catégorie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *