Pourquoi faire du vinaigre maison ?


Fabriquer son vinaigre maison est le meilleur moyen d’obtenir un vinaigre de qualité à petit prix. Muni d’un vinaigrier et de vin ou de fruits, vous pouvez obtenir un vinaigre d’excellence pour relever vos recettes. 

Le vinaigre, un produit naturel

Fabriquer son propre vinaigre est bien plus aisé qu’il n’y paraît. Le procédé se résume à la fermentation acétique d’un alcool ou du jus de fruits. Cette fermentation est obtenue grâce au contact du liquide avec l’acétobacter, une bactérie naturellement présente dans l’air. Dans le cas du vin, sa simple oxygénation le fait virer au vinaigre (ou vin aigre). Après quelques semaines au contact de l’air, une membrane gélatineuse, appelée « mère de vinaigre », se forme à sa surface. C’est la formation de cette fine pellicule qui engendre la piqûre acétique du vin, et donc sa transformation en vinaigre. Il en va de même pour les vinaigres obtenus à partir de jus de fruits. 

Comment obtenir un vinaigre maison

Le vinaigrier est le contenant qui permet d’oxygéner le vin tout en le protégeant des mouches du vinaigre et de la poussière. Il s’agit d’un réservoir muni d’une large ouverture vers le haut, et refermé par un bouchon (souvent en liège) qui laisse passer l’air. En grès ou en bois de chêne, il offre un arrière-goût au vinaigre tout en conservant ses arômes naturels. Les vinaigriers sont le plus souvent opaques pour protéger le vin de la lumière. Toutefois, des vinaigriers en verre existent et il convient de les entreposer à l’abri de la lumière. Quel que soit le vinaigrier utilisé, l’objectif recherché est de laisser la fermentation acétique occurer tout en protégeant le contenu. A l’issue de la fermentation, le vinaigre obtenu est récupéré à travers la cannelle, un robinet à la base du vinaigrier. Certains contenants ne possèdent pas de cannelle. Le vinaigre est alors récupéré avec une pipette introduite par l’ouverture supérieure. Pour produire votre propre vinaigre, la première étape est donc de choisir un vinaigrier et d’y introduire votre vin. 

Les avantages du vinaigre maison

Obtenir un vinaigre riche

La plus grande particularité des vinaigres maison est de posséder des arômes puissants et une singularité en termes de saveurs. La lente fermentation du vin (ou du jus) offre au vinaigre une richesse aromatique très particulière. A l’instar des vins artisanaux, il est doté d’une incroyable richesse. Qui plus est, un vinaigre maison conserve ses vertus thérapeutiques, tandis que les procédés industriels les dissolvent au même titre que ses arômes. 

Réaliser des économies

Les économies réalisées en fabriquant son propre vinaigre sont doubles. D’une part, cette fabrication artisanale du vinaigre permet de récupérer tous les fonds de bouteille. En effet, il n’est pas nécessaire d’utiliser le même cru pour obtenir un bon vinaigre. Vous pouvez ajouter tous vos fonds de bouteille à votre vinaigrier pour les recycler. D’autre part, vous nous n’aurez pas à acheter votre vinaigre. Un point important, lorsque l’on sait que les meilleurs vinaigres sont aussi les plus chers. 

Du vinaigre au quotidien

Le vinaigrier vous permet d’obtenir du vinaigre en continu. En effet, une fois que la mère de vinaigre se forme (ou que vous l’introduisez manuellement), la fermentation acétique se fait continuellement. Il vous suffit d’ajouter occasionnellement du vin par le haut et de récupérer votre vinaigre par le bas pour vous assurer de produire votre vinaigre de manière continue. Il faut toutefois veiller à ce que la mère de vinaigre ne se retrouve pas au fond du contenant. Pour cela, vous devez l’amputer lorsqu’elle prolifère trop.

Aromatiser son vinaigre

Pour compléter la personnalisation de votre vinaigre, vous pouvez l’aromatiser à sa sortie du vinaigrier. Pour cela, laissez infuser votre vinaigre avec de l’ail, du thym, de l’estragon ou de l’échalote. Vous obtiendrez un vinaigre parfumé qui se prêtera parfaitement à vos assaisonnements. 

Varier les plaisirs

Bien que le vinaigre de vin soit le plus en vogue, vous pouvez aussi fabriquer des vinaigres de fruits. Pour cela, laissez mariner les fruits et retirez-en le jus, auquel vous pouvez ajouter du sucre selon vos envies. Introduisez ce jus dans le vinaigrier, que vous laisserez reposer huit semaines. Vous pouvez obtenir du vinaigre avec tout ce qui contient du sucre, et donc potentiellement de l’alcool : framboise, pommes, riz, etc. Seul le vinaigre balsamique diffère par sa production traditionnelle issue de plusieurs longues macérations dans des bois très variés. 

Quelques conseils avant de démarrer

Pour réussir votre fermentation, soulevez parfois le bouchon de votre vinaigrier pour laisser le vin oxygéner. Laissez votre vinaigrier dans un endroit sec et aéré, à température ambiante et évitez de le déplacer. La mère de vinaigre est fragile et risquerait de se briser. Ajoutez du vin à mesure que vous retirez votre vinaigre. 

Vous voilà prêts à produire votre propre vinaigre ! La fabrication de votre premier vinaigre maison sera, pour vous, une expérience inoubliable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *