Bien choisir son assurance-vie

Parfois méconnue des épargnants français qui confondent généralement avec l’assurance-décès, l’assurance vie est une des meilleures solutions pour investir son épargne. En effet, l’assurance-vie combine deux avantages : un grand choix en termes d’allocation du capital (fonds en euros, fonds d’investissement en actions ou encore immobilier) et une fiscalité très attrayante. Dans cet article, nous faisons le point sur ses avantages avant d’expliquer comment choisir une bonne assurance-vie.

La diversification en assurance-vie.

L’assurance-vie fonctionne comme une enveloppe. Vous pouvez y loger des actifs (supports d’investissement) très différents. On peut classer ces actifs en deux grands types : les fonds en euros et les unités de compte.

Les fonds en euros.

Un des produits les plus populaires que vous pouvez loger au sein de l’assurance-vie est le fonds en euros. Le grand avantage du fonds en euros est que le capital investi est garanti et que l’on profite de l’effet cliquet. Que vous passiez par un courtier ou une banque pour souscrire un contrat d’assurance-vie, les fonds en euros disponibles sont généralement gérés par un assureur tiers. Pour cette raison, on retrouve souvent un même fonds en euros chez différents courtiers.

Le rendement des fonds en euros est plutôt faible, les meilleurs fonds en euros ont obtenu un rendement s’approchant des 3 % en 2017. Dans le contexte actuel de baisse des taux, la performance ne devrait pas être supérieure pour 2018. Cela étant, cette performance est très supérieure à celle des livrets réglementés. Pour rappel, le rendement du livret A est tombé à 0,75 %, ce taux est inférieur à celui de l’inflation.

Les fonds en euros constituent probablement le meilleur placement pour les investisseurs désireux d’obtenir un rendement satisfaisant avec leur épargne tout en ne prenant aucun risque de perte en capital. Les épargnants désirant un rendement supérieur sur le long terme peuvent se tourner vers les unités de compte.

Les unités de compte.

Les unités de compte sont des supports d’investissement non sécurisés (plus-value visée, mais risque de moins-value). Les unités de compte sont également logeables au sein de l’assurance-vie. Parmi les différentes unités de comptes, on peut par exemple citer les OPCVM (organisme de placements collectif en valeurs mobilières), les SCPI (société civile de placement immobilier), les trackers (fonds indiciels), etc. Les unités de compte permettent donc de diversifier le portefeuille d’actifs au sein de l’assurance-vie en fonds actions et en “pierre-papier”.

Les investisseurs à la recherche de performance et disposés à investir pour le long terme pourront ainsi se tourner vers les actions et l’immobilier. Historiquement, le rendement moyen lissé est de 6-8 % par an sur les marchés actions (en incluant les dividendes). Les investisseurs n’ayant pas de connaissances en finance peuvent investir dans des fonds d’investissement en bourse (accessibles au sein de l’assurance-vie). Ces fonds d’investissement se chargeront d’investir le capital sur les marchés actions.

Sachez qu’il est possible de complètement déléguer la gestion de l’assurance-vie en utilisant un service de gestion pilotée. En effet, on a le choix entre assurance-vie en gestion libre ou en gestion pilotée. En gestion pilotée, votre allocation entre fonds en euros et en unités de compte sera faite par le gestionnaire selon votre profil.

La fiscalité de l’assurance-vie.

La fiscalité est le second point fort de l’assurance-vie. En effet, c’est une belle niche fiscale comme vous le verrez par la suite. La seule contrainte pour bénéficier de ces avantages est que le contrat d’assurance-vie doit avoir plus de 8 ans. Cette contrainte devrait donc inciter les épargnants à avoir le bon réflexe d’ouvrir une assurance-vie le plus tôt possible. À partir des 8 ans de l’assurance-vie, les avantages fiscaux sont de 2 natures.

Tout d’abord, il est possible de faire des retraits d’argent de l’assurance-vie et de ne pas payer d’impôts sur les plus-values. Un abattement de 4 600 euros par an est appliqué sur le montant des plus-values (cet abattement est doublé pour les couples mariés). Par ailleurs, vous n’avez rien à déclarer et pas d’impôts à payer tant que vous restez au sein de l’enveloppe de l’assurance-vie.

Le second avantage fiscal concerne la fiscalité sur la part des plus-values excédant 4 600 euros dans les retraits annuels. Dans ce cas, le taux d’imposition est de seulement 24,7 %, ce qui est inférieur au taux de 30 % désormais applicable à l’essentiel des revenus du capital depuis la loi de Finances 2018. Ce taux avantageux s’applique pour tous les gains provenant des versements sur l’assurance-vie inférieurs à 150 000 euros.

La fiscalité de l’assurance-vie est relativement complexe et présente de nombreux cas particuliers. Les anciens contrats bénéficient d’une fiscalité généralement plus avantageuse encore que celle présentée ci-dessus. De plus, l’assurance-vie offre un grand avantage successoral en permettant de transmettre 152 000 € par bénéficiaire sans droits de succession !

Trouver le meilleur contrat d’assurance-vie.

Un grand nombre de banques et de courtiers commercialisent des contrats d’assurance-vie. Tous ces contrats ne se valent pas, tant par les frais appliqués que l’offre de services. Le rendement va du simple au triple et les frais sur versement vont de 0 % à 5 %, alors ne vous trompez pas ! Suivez nos conseils pour trouver le meilleur contrat d’assurance-vie.

Privilégiez les contrats avec les frais les plus faibles.

Les frais applicables aux contrats d’assurance-vie sont de différentes natures. Il y a tout d’abord les frais de versement. Il s’agit des frais appliqués sur le capital investi. Les meilleurs contrats d’assurance-vie ne prennent pas de frais de versement (0%), tandis que certaines banques prélèvent jusqu’à 5 % de frais sur le capital investi. Ces frais élevés ne sont généralement pas justifiés par le service. Ensuite, il y a les frais de gestion en unité de compte, ces frais s’établissent entre 0,50 % et 1 %. Par ailleurs, certaines banques prélèvent également des frais d’arbitrage entre supports (entre unités de compte et fonds euros). Au bilan, ce sont les courtiers en ligne qui proposent généralement les frais les plus faibles : sans frais sur versement, généralement 0,60 % de frais de gestion et aucun frais d’arbitrage.

L’accès à un vaste choix de produits.

Tout d’abord, assurez-vous que vous avez un bon choix de fonds en euros. La plupart des assurances-vie de banque traditionnelles ne proposent qu’un fonds euro de piètre qualité. Alors que les banques en ligne proposent souvent 2 fonds en euros différents et avec de bonnes performances historiques.

Par ailleurs, selon les contrats, vous n’aurez pas accès aux mêmes unités de compte. Certains contrats donnent accès à plusieurs centaines de produits financiers tandis que d’autres contrats ne listent que quelques dizaines de produits. Si vous souhaitez diversifier vos placements dans l’immobilier par exemple, pensez à regarder si le contrat donne accès à un choix suffisamment étoffé de SCPI. Si vous souhaitez investir sur les marchés financiers, regardez si le contrat propose des fonds d’investissement vous convenant. Certains contrats listent plus de 50 fonds indiciels (trackers), cela offre la possibilité d’investir dans un grand choix de régions (Europe, Asie, Amérique, etc) ou de secteurs économiques spécialisés (électronique, pharmaceutique, banque, industrie, matières premières, etc).

Conclusion

L’assurance-vie est actuellement la solution d’investissement la plus intéressante pour investir son épargne à moyen et long terme. Au sein d’une bonne assurance-vie, toutes les classes d’actifs sont accessibles (fonds en euros, fonds actions et immobilier), chacune offrant un niveau de risque, de volatilité et de rendement différents. Les épargnants souhaitant une garantie sur le capital placé pourront opter pour les fonds en euros. Enfin, avant de souscrire à un contrat, pensez à regarder les frais, les performances historiques des fonds euros et le choix d’unités de compte accessibles.

Hello, moi c'est Martin. Issu d'un master Marketing et Communication, j'édite avec Julia le site Mplanet.. C'est avec grand plaisir que je vous partage de infos et conseils sur différents domaines dont notamment le sport que j'affectionne particulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *